© 2011 - Centro Medicina Natural y Antienvejecimiento - Thérapie Neurale, Homéopathie, Thérapie a l'ozone, Carboxythérapie, Avda. Juan Carlos I, nº 29, portal 5, 2ºB -- 29680, Estepona (Málaga)
Ergométrie - Test d’effort
Le test d’effort ou ergométrie permet de rechercher des anomalies cardiaques. Il fournit des informations importantes tant sur le plan diagnostique que pronostique. Le principe consiste à enregistrer un électrocardiogramme pendant un exercice physique programmé. Avant et pendant l’effort, ainsi que durant la phase de récupération, la tension artérielle, la fréquence cardiaque et l’électrocardiogramme (ECG) sont enregistrés. Le test d’effort permet de détecter une maladie des artères coronaires, des anomalies cardiaques. Il permet aussi de contrôler l’efficacité du traitement médicamenteux, ou encore évaluer certaines pathologies respiratoires. Il existe bien sûr d’autres indications au test d’effort que celle d’une suspicion de maladie coronarienne pour des patients avec une probabilité prétest intermédiaire, comme par exemple l’efficacité d’un traitement angineux, un bilan fonctionnel après un infarctus du myocarde, evaluation d’un équivalent angineux, evaluation de troubles du rythme cardiaque et de leur réponse à l’effort (par exemple : chronotropisme d’un BAV II 2/1), evaluation de la capacité fonctionnelle chez des patients avec une valvulopathie, recherche d’une dyspnée comme équivalent angineux ou secondaire à un BAV II 2/1 Il existe plusieurs méthodes. La bicyclette ergométrique est la plus répandue, la moins coûteuse, celle qui engendre le moins d’artéfacts sur les tracés d’enregistrement et qui permet le plus facilement de mesurer la tension artérielle humérale. En contrepartie, à la différence du tapis roulant, l’effort est parfois limité par une fatigue des quadriceps. L’effort est adapté individuellement. Le test d’effort à une durée de 5 à 15 minutes selon votre tolérance, mais il faut compter en tout 45 minutes de la préparation aux résultats. Avant l’examen Vous n’avez pas besoin d’être à jeun pour pratiquer ce test mais pensez à ne pas consommer de caféine ni de tabac dans les 3 heures qui le précèdent. Cependant, prévoyez une tenue sportive et des baskets pour la pratique du test. A votre arrivée, l’infirmière réalise un électrocardiogramme avant l’examen et prend votre tension artérielle au repos. Risques Certains incidents peuvent apparaître tels que troubles du rythme, malaise, douleurs musculaires, mais les complications graves telles que angor instable, infarctus du myocarde sont assez rares Contre-indications absolues et relatives au test d’effort Contre-indications absolues au test d’effort • Infarctus aigu du myocarde (48 heures) • Angor instable à haut risque • Arythmies non contrôlées symptomatiques ou hémodynamiquement mal supportées • Sténose aortique sévère symptomatique • Insuffisance cardiaque symptomatique non contrôlée • Embolie pulmonaire aiguë ou infarctus pulmonaire • Myocardite ou péricardite aiguë • Dissection aortique aiguë Contre-indications relatives au test d’effort • Sténose modérée de la valve aortique ou mitrale • Tachyarythmies ou bradyarythmies • Cardiomyopathie hypertrophique obstructive ou autres formes d’obstruction dynamique à l’éjection • Désordre électrolytique, en particulier, les variations de la kaliémie, susceptibles de modifier la morphologie du ST • Hypertension artérielle sévère (systolique >200 mm Hg et/ou diastolique >110 mm Hg) • Handicap physique ou mental ne permettant pas un examen optimal • Bloc atrioventriculaire de haut degré Pour obtenir plus d'information, envoyez-nous un E-mail et nous vous répondrons le plus vite possible.
© 2011 - Centro Medicina Natural y Antienvejecimiento Tel: 952 80 53 68 E-mail: info@medicinabiologica.es
Avis Légal
Ergométrie - Test d’effort
Le test d’effort ou ergométrie permet de rechercher des anomalies cardiaques. Il fournit des informations importantes tant sur le plan diagnostique que pronostique. Le principe consiste à enregistrer un électrocardiogramme pendant un exercice physique programmé. Avant et pendant l’effort, ainsi que durant la phase de récupération, la tension artérielle, la fréquence cardiaque et l’électrocardiogramme (ECG) sont enregistrés. Le test d’effort permet de détecter une maladie des artères coronaires, des anomalies cardiaques. Il permet aussi de contrôler l’efficacité du traitement médicamenteux, ou encore évaluer certaines pathologies respiratoires. Il existe bien sûr d’autres indications au test d’effort que celle d’une suspicion de maladie coronarienne pour des patients avec une probabilité prétest intermédiaire, comme par exemple l’efficacité d’un traitement angineux, un bilan fonctionnel après un infarctus du myocarde, evaluation d’un équivalent angineux, evaluation de troubles du rythme cardiaque et de leur réponse à l’effort (par exemple : chronotropisme d’un BAV II 2/1), evaluation de la capacité fonctionnelle chez des patients avec une valvulopathie, recherche d’une dyspnée comme équivalent angineux ou secondaire à un BAV II 2/1 Il existe plusieurs méthodes. La bicyclette ergométrique est la plus répandue, la moins coûteuse, celle qui engendre le moins d’artéfacts sur les tracés d’enregistrement et qui permet le plus facilement de mesurer la tension artérielle humérale. En contrepartie, à la différence du tapis roulant, l’effort est parfois limité par une fatigue des quadriceps. L’effort est adapté individuellement. Le test d’effort à une durée de 5 à 15 minutes selon votre tolérance, mais il faut compter en tout 45 minutes de la préparation aux résultats. Avant l’examen Vous n’avez pas besoin d’être à jeun pour pratiquer ce test mais pensez à ne pas consommer de caféine ni de tabac dans les 3 heures qui le précèdent. Cependant, prévoyez une tenue sportive et des baskets pour la pratique du test. A votre arrivée, l’infirmière réalise un électrocardiogramme avant l’examen et prend votre tension artérielle au repos. Risques Certains incidents peuvent apparaître tels que troubles du rythme, malaise, douleurs musculaires, mais les complications graves telles que angor instable, infarctus du myocarde sont assez rares Contre-indications absolues et relatives au test d’effort Contre-indications absolues au test d’effort • Infarctus aigu du myocarde (48 heures) • Angor instable à haut risque Arythmies non contrôlées symptomatiques ou hémodynamiquement mal supportées • Sténose aortique sévère symptomatique • Insuffisance cardiaque symptomatique non contrôlée • Embolie pulmonaire aiguë ou infarctus pulmonaire • Myocardite ou péricardite aiguë • Dissection aortique aiguë Contre-indications relatives au test d’effort • Sténose modérée de la valve aortique ou mitrale • Tachyarythmies ou bradyarythmies Cardiomyopathie hypertrophique obstructive ou autres formes d’obstruction dynamique à l’éjection Désordre électrolytique, en particulier, les variations de la kaliémie, susceptibles de modifier la morphologie du ST Hypertension artérielle sévère (systolique >200 mm Hg et/ou diastolique >110 mm Hg) Handicap physique ou mental ne permettant pas un examen optimal • Bloc atrioventriculaire de haut degré Pour obtenir plus d'information, envoyez-nous un E-mail et nous vous répondrons le plus vite possible.