MÉDECINE ANTI-ÂGE
Le    vieillissement,    certes    inévitable,    peut    en    effet    être    ralenti    ou    accéléré    selon    le    mode    de    vie    de    chacun.    De    la micronutrition au comblement de rides, le suivi par un médecin anti-âge pourra vous aider à franchir les étapes de la vie. Nous   vivons   aujourd'hui   de   plus   en   plus   longtemps   et   franchir   les   décennies   en   restant   en   bonne   santé   physique   et   mentale   est possible, mais doit se préparer. La   médecine   anti-âge   étant   une   médecine   préventive,   il   est   souhaitable   d'adopter   le   plus   tôt   possible   une   bonne   hygiène   de   vie. Depuis   le   plus   jeune   âge,   mais   particulièrement   à   partir   de   35   ans ,   la   médecine   anti-âge   permet   d'évaluer   les   facteurs   de   risque   de vieillissement prématuré, et d'agir afin de préserver son capital santé. Le   vieillissement   est   lié   à   un   déséquilibre   entre   ce   processus   de   dégradation   et   le   processus   de   reconstruction.   Ce   déséquilibre   touche notamment les organes producteurs d'hormones, substances agissant sur l'ensemble des fonctions du corps. Les facteurs de vieillissement sont essentiellement : la production de et la glycationdes protéines Certains    facteurs    environnementaux    participent    au    processus    de    destruction    et    accélèrent    ainsi    le    vieillissement    :    alimentation déséquilibrée, stress, soleil, pollution, tabac... La   production   de   est   au   centre   de   toutes   les   théories   évoquées   :   ces   oxydent   notre   corps,   ce   qui   provoque   le   ,   processus   majeur   du vieillissement. Les facteurs aggravants Le vieillissement est donc naturel, mais il est aussi largement aggravé par notre mode de vie : Une   mauvaise   alimentation   :   une   alimentation   trop   riche   en   sucres   et   en   graisses   saturées   atteint   le   coeur,   les   poumons,   est responsable    d'obésité,    de    troubles    métaboliques    (hypercholestérolémie,    diabète...)    d'inflammation    au    niveau    des    tendons,    des articulations... La   pollution,   l'utilisation   de   pesticides,   insecticides,   la   présence   de   métaux   lourdsdans   notre   environnement   favorisent   le   stress oxydantresponsable de perturbations dans le fonctionnement de nos cellules. La   sédentarité   :    le   manque   d'activité   physique   affecte   le   coeur,   les   poumons,   les   muscles,   les   os.   Elle   est   aussi   un   facteur   de surpoids qui augmente les risques de maladies cardio-vasculaires et de maladies métaboliques. Le soleil : il fragilise les yeux et la peau. L'alcool : il affaiblit les reins et l'appareil digestif. Il nuit aussi à l'éclat de la peau. Le tabac  :  il fragilise le coeur et les poumons, mais aussi les os, les reins et la peau. Les    effets    du    vieillissementLe    vieillissement    provoque    une    diminution    progressive    de    chacune    de    nos    fonctions    (tant    physiques qu'intellectuelles). Les effets sont donc multiples: L'activité   du   système   nerveux   central   :   La   baisse   du   nombre   de   neurones   dans   le   cerveau   et   les   troubles   de   la   circulation cérébrale   entraînent   des   pertes   de   mémoire   et   des   difficultés   à   se   concentrer   et   sont   responsables   de   certaines   maladies   dégénératives (Alzheimer, Parkinson). L'activité   des   glandes   :   La   production   d'hormonesdiminue,   notamment   thyroïdienne,   surrénales   (DHEA,   Prégnénolone,   cortisol) et   sexuelles   (œstrogène,   progesterone   et   testostérone),   ce   qui   entraîne   entre   autres,   prise   de   poids,   trouble   du   sommeil   ou   de   l'humeur (voire des dépressions), mauvaise adaptation au stress, baisse des performances sexuelles. L'activité   cardiaque   :   le   cœur   est   un   muscle   qui   fait   office   de   pompe   envoyant   le   sang   (et   donc   l'oxygène)   à   toutes   les   cellules   de notre   corps.   Comme   tous   les   muscles,   le   cœur   a   besoin   d'être   bien   irrigué   pour   bien   fonctionner.   La   diminution   de   l'activité   du   cœur   et la    rigidification    des    artères    agissent    sur    la    vascularisation    des    tissus    de    l'organisme    (qui    sont    alors    moins    bien    oxygénés).    Ceci occasionne une baisse des capacités physiques et intellectuelles, mais aussi des accidents vasculaires. La diminution de la capacité respiratoire : elle entraîne une mauvaise oxygénation, essoufflement, baisse des performances. La   diminution   de   l'activité   des   reins   :   elle   est   responsable   d'une   mauvaise   élimination   des   déchets   et   d'une   accumulation   de toxines. La   capacité   de   digestion   :    avec   le   vieillissement,   on   observe   une   moins   bonne   assimilation   des   nutriments   essentiels,   d'où   des carences nutritionnelles. D'autre   part,   le   tube   digestif   ne   joue   plus   son   rôle   de   barrière   et   laisse   passer   certaines   particules   indésirables.   Il   en   découle   des phénomènes d'intolérances alimentaires responsables d'inflammation chronique, fatigue, troubles cutanés, articulaires, immunitaires... La    diminution    du    renouvellement    osseux    :    elle    provoque    ostéoporoseet    fragilité    osseuse,    responsable    de    fractures    plus fréquentes. La baisse d'hydratation et du renouvellement des cellules de la peau :  elle provoque rides et relâchement cutané. La médecine anti-âge agit à deux niveaux : interne et externe. -Niveau   interne:    afin   de   conserver   un   esprit   vif   et   un   corps   sain,   il   faut   savoir   préserver   l'activité   de   nos   organes.   La   médecine   anti-âge vous   aidera   particulièrement   à   veiller   à   votre   équilibre   hormonal   et   à   un   apport   suffisant   en   micronutriments   de   qualité   (,   vitamines, minéraux, oligo-éléments, etc). -Niveau   externe:   agir   le   plus   tôt   possible   sur   les   signes   extérieurs   du   vieillissement   (rides,   deshydratation,   relâchement   des   tissus, dépôts de cellulite, cernes). Ce sont les soins de médecine esthétique A quel âge s'en préoccuper ? 30-35 ans Les sécrétions hormonales commencent à faiblir. Les conséquences se font sentir sur le poids, l'humeur, la qualité de la peau. Avoir une alimentation équilibrée, variée et de qualité. Bien hydrater sa peau par des des crèmes anti-âge. Stimuler les cellules pour produire du nouveau collagène grâce à la Carboxythérapie. Pratiquer une activité sportive régulière, pratiquant une marche quotidienne, monter les escaliers... 40 ans : examen général Bilan biologique. En   cas   de   tabagisme,   alcool,   hypertension,   diabète,   cholestérol,   sédentarité,   obésité,   stress   :   examen   cardiaque   d'effort   pour dépister un risque coronarien, échographie (foie, pancréas, reins, prostate). Pour les femmes : mammographie (tous les 2 ans), frottis vaginal (tous les ans). Hydrater davantage la peau (elle se dessèche avec l'âge). Consulter un médecin anti-âge si vous souhaitez réduire les rides du front, de la patte d'oie et de la glabelle. Combler les rides et creux du visage, atténuer les cernes. Stimuler les cellules pour produire du nouveau collagène grâce à la Carboxythérapie. A partir de 45 ans La   chute   des   sécrétions   hormonales   s'intensifie   avec   pour   conséquence   une   baisse   de   la   vitalité,   des   troubles   métaboliques,   un relâchement cutané... Bilan biologique, hormones. Pratiquer un bilan nutritionnel, un statut en acides gras et doser le stress oxydant. Rechercher une prédisposition aux maladies cardio-vasculaires. Faire une coloscopie pour le dépistage de polypes (tous les 5 ans et plus selon les antécédents familiaux). Pour les femmes : mammographie (tous les 2 ans), frottis vaginal (tous les ans). Poursuivre   les   soins   à   visée   esthétique   car   le   vieillissement   cutané   s'accélère   à   la   périménopause.   Lutter   contre   le   relâchement cutané. A partir de 50 ans Plusieurs   examens   permettront   de   déterminer   l'âge   biologique,   véritable   indicateur   de   l'état   de   santé   global.   Une   prise   en   charge précoce des troubles pourra ainsi être instaurée. Etablir un bilan hormonal (DHEA, hormones thyroïdiennes, testostérone, Prégnénolone, hormones sexuelles...). Dosage   des   neurotransmetteurs   (Sérotonine,   Dopamine,   Noradrénaline)   en   cas   de   troubles   du   sommeil,   de   l'humeur   ou   de   la mémoire. Bilans biologiques complets (statut en acides gras, stress oxydant, bilan inflammatoire, évaluation du turn-over osseux...) En fonction des facteurs de risque, dépister un début d'atherosclérose par un écho Doppler des artères carotides. Renforcer,   si   besoin   est,   l'organisme   en   anti-oxydants   (vitamine   C,   vitamine   E,   vitamine   B2,   curcumine,   acide   alpha   lipoïque, minéraux…). Veiller   à   son   alimentation   pour   éviter   le   déficit   en   oligo-éléments,   réduire   le   stress   oxydant,      apporter   les   acides   gras   essentiels pour le maintien, entre autres, des fonctions cognitives (mémoire, vue, ouïe…). Pour les hommes : examen de la prostate. Pour   les   femmes   :   poursuivre   l'examen   régulier   des   seins   (mammographie   tous   les   2   ans),   ovaires   et   utérus   (frottis   vaginal).   Faire si besoin une densitométrie osseuse. Pour les 2 sexes : dépister précocément un cancer colo-rectal (test au gaïac tous les 2 ans) Activité sportive recommandée pour le maintien de la masse musculaire et la lutte contre l'ostéoporose. Soins   à   visée   esthétique:    effacer   si   nécessaire   les   taches   brunes.   Réduire   les   rides.   Revitaliser   et   hydrater   la   peau.      Agir   sur   le relâchement cutané, etc. Après 60 ans Etre plus attentif aux colon, prostate, seins, ovaires, utérus, yeux. Faire une densitométrie osseuse pour suivre l'évolution de l'ostéoporose et instaurer un traitement si nécessaire. Surveiller   le   coeur   et   diminuer   les   facteurs   de   risque   cardio-vasculaires   (cholestérol,   tension   artérielle,   athérosclérose,   obésité, sédentarité, alcool, tabac...). Faire un fond d'oeil à la recherche d'une dégénerescence maculaire liée à l'âge. Détecter les troubles de la mémoire. Poursuivre les soins de médecine esthétique. Que peut-elle vous apporter ? La médecine anti-âge permet d'améliorer de manière importante la qualité de vie de chacun, car elle s'attache à : - maintenir les fonctions intellectuelles de mémoire, de concentration, de réflexion - favoriser un sommeil de qualité - préserver nos organes vitaux (coeur, poumons, reins) - stimuler notre système immunitaire - maintenir la masse musculaire - entretenir une sexualité épanouie - agir sur les signes extérieurs du vieillissement.     Pour obtenir plus d'information, envoyez-nous un E-mail  et nous vous répondrons le plus vite possible.
· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·
© 2011 - Centro Medicina Natural y Antienvejecimiento - Thérapie Neurale, Homéopathie, Thérapie a l'ozone, Carboxythérapie,  Avda. Juan Carlos I, nº 29, portal 5, 2ºB -- 29680, Estepona (Málaga)
© 2011 - Centro Medicina Natural y Antienvejecimiento Tel: 952 80 53 68      E-mail: info@medicinabiologica.es
MÉDECINE ANTI-ÂGE
Le   vieillissement,   certes   inévitable,   peut   en   effet   être   ralenti   ou accéléré   selon   le   mode   de   vie   de   chacun.   De   la   micronutrition   au comblement   de   rides,   le   suivi   par   un   médecin   anti-âge   pourra   vous aider à franchir les étapes de la vie. Nous   vivons   aujourd'hui   de   plus   en   plus   longtemps   et   franchir   les décennies    en    restant    en    bonne    santé    physique    et    mentale    est possible, mais doit se préparer. La    médecine    anti-âge    étant    une    médecine    préventive,    il    est souhaitable   d'adopter   le   plus   tôt   possible   une   bonne   hygiène   de vie.   Depuis   le   plus   jeune   âge,   mais   particulièrement   à   partir   de 35    ans ,    la    médecine    anti-âge    permet    d'évaluer    les    facteurs    de risque   de   vieillissement   prématuré,   et   d'agir   afin   de   préserver   son capital santé. Le   vieillissement   est   lié   à   un   déséquilibre   entre   ce   processus   de dégradation    et    le    processus    de    reconstruction.    Ce    déséquilibre touche     notamment     les     organes     producteurs     d'hormones, substances agissant sur l'ensemble des fonctions du corps. Les   facteurs   de   vieillissement   sont   essentiellement   :   la   production de et la glycationdes protéines Certains   facteurs   environnementaux   participent   au   processus   de destruction    et    accélèrent    ainsi    le    vieillissement    :    alimentation déséquilibrée, stress, soleil, pollution, tabac... La   production   de   est   au   centre   de   toutes   les   théories   évoquées   :   ces oxydent   notre   corps,   ce   qui   provoque   le   ,   processus   majeur   du vieillissement. Les facteurs aggravants Le    vieillissement    est    donc    naturel,    mais    il    est    aussi    largement aggravé par notre mode de vie : Une   mauvaise   alimentation   :   une   alimentation   trop   riche   en sucres   et   en   graisses   saturées   atteint   le   coeur,   les   poumons,   est responsable           d'obésité,           de           troubles           métaboliques (hypercholestérolémie,    diabète...)    d'inflammation    au    niveau    des tendons, des articulations... La     pollution,     l'utilisation     de     pesticides,     insecticides,     la présence   de   métaux   lourdsdans   notre   environnement   favorisent   le stress        oxydantresponsable        de        perturbations        dans        le fonctionnement de nos cellules. La    sédentarité    :     le    manque    d'activité    physique    affecte    le coeur,   les   poumons,   les   muscles,   les   os.   Elle   est   aussi   un   facteur   de surpoids   qui   augmente   les   risques   de   maladies   cardio-vasculaires et de maladies métaboliques. Le soleil : il fragilise les yeux et la peau. L'alcool   : il   affaiblit   les   reins   et   l'appareil   digestif.   Il   nuit   aussi   à l'éclat de la peau. Le   tabac    :    il   fragilise   le   coeur   et   les   poumons,   mais   aussi   les os, les reins et la peau. Les     effets     du     vieillissementLe     vieillissement     provoque     une diminution     progressive     de     chacune     de     nos     fonctions     (tant physiques qu'intellectuelles). Les effets sont donc multiples: L'activité    du    système    nerveux    central    :    La    baisse    du nombre    de    neurones    dans    le    cerveau    et    les    troubles    de    la circulation    cérébrale    entraînent    des    pertes    de    mémoire    et    des difficultés    à    se    concentrer    et    sont    responsables    de    certaines maladies dégénératives (Alzheimer, Parkinson). L'activité   des   glandes   :   La   production   d'hormonesdiminue, notamment      thyroïdienne,      surrénales      (DHEA,      Prégnénolone, cortisol)   et   sexuelles   (œstrogène,   progesterone   et   testostérone),   ce qui   entraîne   entre   autres,   prise   de   poids,   trouble   du   sommeil   ou   de l'humeur   (voire   des   dépressions),   mauvaise   adaptation   au   stress, baisse des performances sexuelles. L'activité   cardiaque   :   le   cœur   est   un   muscle   qui   fait   office   de pompe   envoyant   le   sang   (et   donc   l'oxygène)   à   toutes   les   cellules   de notre   corps.   Comme   tous   les   muscles,   le   cœur   a   besoin   d'être   bien irrigué   pour   bien   fonctionner.   La   diminution   de   l'activité   du   cœur   et la   rigidification   des   artères   agissent   sur   la   vascularisation   des   tissus de     l'organisme     (qui     sont     alors     moins     bien     oxygénés).     Ceci occasionne   une   baisse   des   capacités   physiques   et   intellectuelles, mais aussi des accidents vasculaires. La   diminution   de   la   capacité   respiratoire   :   elle   entraîne une        mauvaise        oxygénation,        essoufflement,        baisse        des performances. La   diminution   de   l'activité   des   reins   :   elle   est   responsable d'une   mauvaise   élimination   des   déchets   et   d'une   accumulation   de toxines. La   capacité   de   digestion   :    avec   le   vieillissement,   on   observe une   moins   bonne   assimilation   des   nutriments   essentiels,   d'où   des carences nutritionnelles. D'autre   part,   le   tube   digestif   ne   joue   plus   son   rôle   de   barrière et   laisse   passer   certaines   particules   indésirables.   Il   en   découle   des phénomènes          d'intolérances          alimentaires          responsables d'inflammation    chronique,    fatigue,    troubles    cutanés,    articulaires, immunitaires... La   diminution   du   renouvellement   osseux   :   elle   provoque ostéoporoseet    fragilité    osseuse,    responsable    de    fractures    plus fréquentes. La   baisse   d'hydratation   et   du   renouvellement   des   cellules de la peau :  elle provoque rides et relâchement cutané. La médecine anti-âge agit à deux niveaux : interne et externe. -Niveau   interne:    afin   de   conserver   un   esprit   vif   et   un   corps   sain,   il faut   savoir   préserver   l'activité   de   nos   organes.   La   médecine   anti-âge vous   aidera   particulièrement   à   veiller   à   votre   équilibre   hormonal   et à   un   apport   suffisant   en   micronutriments   de   qualité   (,   vitamines, minéraux, oligo-éléments, etc). -Niveau   externe:   agir   le   plus   tôt   possible   sur   les   signes   extérieurs du    vieillissement    (rides,    deshydratation,    relâchement    des    tissus, dépôts    de    cellulite,    cernes).    Ce    sont    les    soins    de    médecine esthétique A quel âge s'en préoccuper ? 30-35 ans Les       sécrétions       hormonales       commencent       à       faiblir.       Les conséquences   se   font   sentir   sur   le   poids,   l'humeur,   la   qualité   de   la peau. Avoir une alimentation équilibrée, variée et de qualité. Bien hydrater sa peau par des des crèmes anti-âge. Stimuler    les    cellules    pour    produire    du    nouveau    collagène grâce à la Carboxythérapie. Pratiquer    une    activité    sportive    régulière,    pratiquant    une marche quotidienne, monter les escaliers... 40 ans : examen général Bilan biologique. En      cas      de      tabagisme,      alcool,      hypertension,      diabète, cholestérol,   sédentarité,   obésité,   stress   :   examen   cardiaque   d'effort pour   dépister   un   risque   coronarien,   échographie   (foie,   pancréas, reins, prostate). Pour   les   femmes   :   mammographie   (tous   les   2   ans),   frottis vaginal (tous les ans). Hydrater davantage la peau (elle se dessèche avec l'âge). Consulter   un   médecin   anti-âge   si   vous   souhaitez   réduire   les rides du front, de la patte d'oie et de la glabelle. Combler les rides et creux du visage, atténuer les cernes. Stimuler    les    cellules    pour    produire    du    nouveau    collagène grâce à la Carboxythérapie. A partir de 45 ans La    chute    des    sécrétions    hormonales    s'intensifie    avec    pour conséquence   une   baisse   de   la   vitalité,   des   troubles   métaboliques, un relâchement cutané... Bilan biologique, hormones. Pratiquer   un   bilan   nutritionnel,   un   statut   en   acides   gras   et doser le stress oxydant. Rechercher      une      prédisposition      aux      maladies      cardio- vasculaires. Faire   une   coloscopie   pour   le   dépistage   de   polypes   (tous   les   5 ans et plus selon les antécédents familiaux). Pour   les   femmes   :   mammographie   (tous   les   2   ans),   frottis vaginal (tous les ans). Poursuivre   les   soins   à   visée   esthétique   car   le   vieillissement cutané   s'accélère   à   la   périménopause.   Lutter   contre   le   relâchement cutané. A partir de 50 ans Plusieurs    examens    permettront    de    déterminer    l'âge    biologique, véritable   indicateur   de   l'état   de   santé   global.   Une   prise   en   charge précoce des troubles pourra ainsi être instaurée. Etablir   un   bilan   hormonal   (DHEA,   hormones   thyroïdiennes, testostérone, Prégnénolone, hormones sexuelles...). Dosage     des     neurotransmetteurs     (Sérotonine,     Dopamine, Noradrénaline)   en   cas   de   troubles   du   sommeil,   de   l'humeur   ou   de la mémoire. Bilans    biologiques    complets    (statut    en    acides    gras,    stress oxydant, bilan inflammatoire, évaluation du turn-over osseux...) En     fonction     des     facteurs     de     risque,     dépister     un     début d'atherosclérose par un écho Doppler des artères carotides. Renforcer,     si     besoin     est,     l'organisme     en     anti-oxydants (vitamine    C,    vitamine    E,    vitamine    B2,    curcumine,    acide    alpha lipoïque, minéraux…). Veiller    à    son    alimentation    pour    éviter    le    déficit    en    oligo- éléments,    réduire    le    stress    oxydant,        apporter    les    acides    gras essentiels   pour   le   maintien,   entre   autres,   des   fonctions   cognitives (mémoire, vue, ouïe…). Pour les hommes : examen de la prostate. Pour    les    femmes    :    poursuivre    l'examen    régulier    des    seins (mammographie   tous   les   2   ans),   ovaires   et   utérus   (frottis   vaginal). Faire si besoin une densitométrie osseuse. Pour   les   2   sexes   :   dépister   précocément   un   cancer   colo-rectal (test au gaïac tous les 2 ans) Activité   sportive   recommandée   pour   le   maintien   de   la   masse musculaire et la lutte contre l'ostéoporose. Soins    à    visée    esthétique:     effacer    si    nécessaire    les    taches brunes.   Réduire   les   rides.   Revitaliser   et   hydrater   la   peau.      Agir   sur   le relâchement cutané, etc. Après 60 ans Etre   plus   attentif   aux   colon,   prostate,   seins,   ovaires,   utérus, yeux. Faire   une   densitométrie   osseuse   pour   suivre   l'évolution   de l'ostéoporose et instaurer un traitement si nécessaire. Surveiller   le   coeur   et   diminuer   les   facteurs   de   risque   cardio- vasculaires   (cholestérol,   tension   artérielle,   athérosclérose,   obésité, sédentarité, alcool, tabac...). Faire    un    fond    d'oeil    à    la    recherche    d'une    dégénerescence maculaire liée à l'âge. Détecter les troubles de la mémoire. Poursuivre les soins de médecine esthétique. Que peut-elle vous apporter ? La   médecine   anti-âge   permet   d'améliorer   de   manière   importante   la qualité de vie de chacun, car elle s'attache à : -      maintenir      les      fonctions      intellectuelles      de      mémoire,      de concentration, de réflexion - favoriser un sommeil de qualité - préserver nos organes vitaux (coeur, poumons, reins) - stimuler notre système immunitaire - maintenir la masse musculaire - entretenir une sexualité épanouie - agir sur les signes extérieurs du vieillissement.     Pour    obtenir    plus    d'information,    envoyez-nous    un    E-mail     et nous vous répondrons le plus vite possible.
· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · Avis Légal