Mésothérapie
La mésothérapie est un traitement médical consistant à administrer des médicaments par micro-injections dans la peau. Elle est née en France en 1952. Le docteur Michel Pistor, qui l'a mise au point, partait de l'idée que le médicament doit parcourir le plus petit chemin possible pour atteindre l'organe visé. La meilleure solution est donc d'injecter le produit dans la peau, à proximité de la lésion à traiter. Cela lui évitait de devoir emprunter la circulation générale, de passer par l'estomac ou le foie. En effet, ces organes sont souvent mis à rude épreuve par des médicaments puissants, efficaces, mais agressifs. De plus, avec la mésothérapie, le médicament peut être beaucoup plus faiblement dosé. Autrement dit, un traitement mésothérapeutique est aussi efficace qu'un traitement traditionnel, mais les effets indésirables sont considérablement diminués. La mésothérapie utilise le plus souvent des aiguilles intradermiques très courtes (4 mm souvent) et très fines (0,4 mm souvent). Elle se pratique soit à la main soit à l’aide d’un pistolet automatique. L’injection est quasiment indolore (quand elle est réalisée correctement) et comporte normalement l’injection d’une quantité de 0,1 à 0,2 ml de principes actifs par injection , qui forme ainsi une papule, répartie habituellement sur 4 ou 5 points. Voici les principaux domaines où l'usage de la mésothérapie montre toute sa puissance : Dermatologie Certaines affections dermatologiques, comme le zona ou l'herpès, sont traitées avec efficacité par la mésothérapie. Cette technique est très performante pour traiter le zona au début de la maladie, permettant d'éviter l'installation des douleurs résiduelles très invalidantes et tenaces de cette affection. Esthétique La "cellulite" est une bonne indication de la mésothérapie qui permet d'atténuer l'aspect de peau d'orange et de perdre du volume. C'est un des éléments du traitement qui doit s'accompagner de mesures hygièno-diététiques. Ce traitement permet aussi d'améliorer l'insuffisance veineuse toujours associée à la cellulite. La mésothérapie aide dans la lutte contre le vieillissement du visage, cou et décolleté ainsi que celui des mains par le Mésolift. Cette technique utilise soit un cocktail de vitamines, associées éventuellement à d’autres substances, et stimule la peau, soit de l’acide hyaluronique qui a la propriété de réhydrater cette dernière. Possibilité d'agir sur les adiposités localisées par traitement de mésolipolyse. Les pelades, les cicatrices hypertrophiques, les rides superficielles, les vergetures récentes, sont également améliorées par cette technique. La chute des cheveux peut être retardée. Rhumatismes, névralgies, douleurs chroniques C'est un domaine privilégié de la Mésothérapie. Elle permet de traiter les douleurs accompagnant les rhumatismes dégénératifs comme l'arthrose, à tout âge et dans toutes leurs localisations, même chez les malades ne supportant pas les anti-inflammatoires administrés par les voies traditionnelles. Elle a une action décontracturante, anti-inflammatoire et antalgique indiscutable. Le confort du malade est amélioré, la rééducation facilitée et la prise de calmants de la douleur diminuée. Ce traitement peut retarder l'intervention chirurgicale pour l'arthrose de la hanche et du genou. Migraines et céphalées En crise ou à titre préventif, la mésothérapie est une arme efficace dans le traitement de ces affections très invalidantes et récidivantes. Elle permet un traitement du terrain, après l'établissement d'un diagnostic rigoureux Stimulation des défenses immunitaires de l'organisme Dans les infections récidivantes ou chroniques telles que rhino-pharyngite, angine, otite, sinusite, bronchite, cystite, etc., la mésothérapie permet de diminuer de façon notable la prise d'antibiotiques et l'absentéisme scolaire chez l'enfant notamment. La mésothérapie, médecine du sport Un grand nombre de sportifs de haut niveau sont traités par la mésothérapie. Ils sont ainsi rapidement rétablis et peuvent reprendre l'entraînement sans consommer de médicaments par voie générale et sans infiltration de cortisone. Les affections traumatiques articulaires (telles que les entorses de la cheville) ainsi que les tendinites du coude ou de l'épaule, et les élongations musculaires sont du ressort de la Mésothérapie. En raison du site d’injection locale, la mésothérapie permet d’écourter la phase douloureuse et inflammatoire ainsi que le délai de récupération et de reprise sportive. En outre, en raison des très faibles doses utilisées, de l’injection locale et de la très minime diffusion des principes actifs à l’extérieur de la zone à traiter, la mésothérapie jouie d’une excellente sécurité d’emploi. Par ailleurs, dans un contexte de recrudescence des contrôles antidopage, elle présente l’avantage de ne pas positiver ces mêmes contrôles. On comprend mieux pourquoi la mésothérapie jouie d’un tel engouement dans le milieu sportif de haut niveau et chez le grand public. Les indications de la mésothérapie Maladies ostéo-articulaires: Arthroses, lombalgies et lumbagos, rhumatismes. Pathologies du sport: Elongations, épicondylites, entorses, tendinites. Pathologies douloureuses: Migraines et céphalées, névralgies intercostales, règles douloureuses, sciatiques. Pathologies infectieuses: Abcès dentaire, angine à répétition, bronchite à répétition, infections urinaires, infections gynécologiques, pharyngites, rhumes à répétition, sinusites, zonas. Immunologie et allergologie: Prévention des infections récidivantes, asthme bronchique, rhume des foins. Médecine esthétique: Cellulite, chute des cheveux, cicatrices disgracieuses, adiposités localisées. Pathologies diverses: Colite spasmodique, crampes musculaires, jambes lourdes, presbytie, etc. D'autres indications pourront être discutées avec votre médecin. N'hésitez pas à l'interroger ! Dangers, intolérances, contre-indications Dangers : Nos petites aiguilles qui ne vont qu'au ras de la peau et les doses minimes injectées (rarement plus de 1 à 2 ml à la première séance, et souvent quelques gouttes ultérieurement) montrent combien nous respectons le primum non nocere premièrement ne pas nuire, la grande loi de la médecine. Le seul danger vient d'un diagnostic mal posé. Rappelons que tout acte de mésothérapie doit être précédé d'un examen complet, puis d'un diagnostic, lequel sera suivi d'une décision thérapeutique où la mésothérapie, seule ou associée à un traitement classique, jouera son rôle. La plupart des infections cutanées après mésothérapie citées par des dermatologues sont dues à une faute technique : mauvaise désinfection cutanée, mélange trop agressif, séances trop fréquentes. Intolérances : Des mélanges agressifs et des traitements trop fréquents (jamais une fois par jour !) en sont souvent la cause. Contre-indications : Certains auteurs en voient partout, d'autres nulle part. La vérité semble une fois encore être un juste milieu (en grec, mesos ). Il est préférable, évidemment, de ne pas "bombarder" le thorax d'une femme qui a été opérée d'un néo du sein, mais ce genre de contre- indication est heureusement rare et, dans la plupart des cas, il s'agit de non-indication. Dans l'état actuel de nos connaissances, il est inutile de piquer un leucémique, un diabétique, un sidéen, un septicémique ou un cancéreux, pour ne citer que ceux-là. MÉSOTHÉRAPIE VIRTUELLE (Mésothérapie SANS AIGUILLE) L'éléctroporation est une alternative à la mésothérapie traditionnelle qui offre de multiples avantages : elle est non-invasive, efficace, totalement indolore. Cette technique consiste à appliquer des actifs sur la peau et à les faire pénétrer à l'aide de sondes émettant des radiofréquences pulsées. L'éléctroporation modifie la membrane des cellules grâce à des impulsions électriques courtes et controlées et la rend perméable à des molécules qui, sans celà, ne peuvent pas rentrer dans la cellule. Le principe est basé sur l'administration de ces produits dans la peau de manière «» sans aiguille.L'objectif étant d’obtenir les mêmes résultats qu’en mésothérapie dite traditionnelle, sans les inconvénients liés aux piqures et aux injections. Ces résultats sont immédiats et à long terme en toute sécurité.Le traitement est appelé également mésothérapie virtuelle et utilise le dispositif de radiofréquence équipé de sondes visage et corps. Il permet de traiter : Pour le Visage: Le relâchement cutané Les taches pigmentaires L'acné Les rides, rides d'expression et ridules Les poches sous les yeux et les cernes La texture de la peau Pour le Corps: Le relâchement cutané La cellulite La texture de la peau. Séances nécessaires Variable. On peut envisager 1 séance par semaine, 10 séances. Contre-indications Infections intestinales aiguës Diabète Problèmes du rythme cardiaque, régulateurs cardiaques Cancer Hypertension Grossesse Traitement des seins Modification dans la peau (comme éruptions ou ulcères) dans la zone qui va être traitée Pour obtenir plus d'information, envoyez-nous un E-mail et nous vous répondrons le plus vite possible.
· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·
© 2011 - Centro Medicina Natural y Antienvejecimiento - Thérapie Neurale, Homéopathie, Thérapie a l'ozone, Carboxythérapie, Avda. Juan Carlos I, nº 29, portal 5, 2ºB -- 29680, Estepona (Málaga)
© 2011 - Centro Medicina Natural y Antienvejecimiento Tel: 952 80 53 68 E-mail: info@medicinabiologica.es
Mésothérapie
La mésothérapie est un traitement médical consistant à administrer des médicaments par micro-injections dans la peau. Elle est née en France en 1952. Le docteur Michel Pistor, qui l'a mise au point, partait de l'idée que le médicament doit parcourir le plus petit chemin possible pour atteindre l'organe visé. La meilleure solution est donc d'injecter le produit dans la peau, à proximité de la lésion à traiter. Cela lui évitait de devoir emprunter la circulation générale, de passer par l'estomac ou le foie. En effet, ces organes sont souvent mis à rude épreuve par des médicaments puissants, efficaces, mais agressifs. De plus, avec la mésothérapie, le médicament peut être beaucoup plus faiblement dosé. Autrement dit, un traitement mésothérapeutique est aussi efficace qu'un traitement traditionnel, mais les effets indésirables sont considérablement diminués. La mésothérapie utilise le plus souvent des aiguilles intradermiques très courtes (4 mm souvent) et très fines (0,4 mm souvent). Elle se pratique soit à la main soit à l’aide d’un pistolet automatique. L’injection est quasiment indolore (quand elle est réalisée correctement) et comporte normalement l’injection d’une quantité de 0,1 à 0,2 ml de principes actifs par injection , qui forme ainsi une papule, répartie habituellement sur 4 ou 5 points. Voici les principaux domaines l'usage de la mésothérapie montre toute sa puissance : Dermatologie Certaines affections dermatologiques, comme le zona ou l'herpès, sont traitées avec efficacité par la mésothérapie. Cette technique est très performante pour traiter le zona au début de la maladie, permettant d'éviter l'installation des douleurs résiduelles très invalidantes et tenaces de cette affection. Esthétique La "cellulite" est une bonne indication de la mésothérapie qui permet d'atténuer l'aspect de peau d'orange et de perdre du volume. C'est un des éléments du traitement qui doit s'accompagner de mesures hygièno-diététiques. Ce traitement permet aussi d'améliorer l'insuffisance veineuse toujours associée à la cellulite. La mésothérapie aide dans la lutte contre le vieillissement du visage, cou et décolleté ainsi que celui des mains par le Mésolift. Cette technique utilise soit un cocktail de vitamines, associées éventuellement à d’autres substances, et stimule la peau, soit de l’acide hyaluronique qui a la propriété de réhydrater cette dernière. Possibilité d'agir sur les adiposités localisées par traitement de mésolipolyse. Les pelades, les cicatrices hypertrophiques, les rides superficielles, les vergetures récentes, sont également améliorées par cette technique. La chute des cheveux peut être retardée. Rhumatismes, névralgies, douleurs chroniques C'est un domaine privilégié de la Mésothérapie. Elle permet de traiter les douleurs accompagnant les rhumatismes dégénératifs comme l'arthrose, à tout âge et dans toutes leurs localisations, même chez les malades ne supportant pas les anti-inflammatoires administrés par les voies traditionnelles. Elle a une action décontracturante, anti-inflammatoire et antalgique indiscutable. Le confort du malade est amélioré, la rééducation facilitée et la prise de calmants de la douleur diminuée. Ce traitement peut retarder l'intervention chirurgicale pour l'arthrose de la hanche et du genou. Migraines et céphalées En crise ou à titre préventif, la mésothérapie est une arme efficace dans le traitement de ces affections très invalidantes et récidivantes. Elle permet un traitement du terrain, après l'établissement d'un diagnostic rigoureux Stimulation des défenses immunitaires de l'organisme Dans les infections récidivantes ou chroniques telles que rhino- pharyngite, angine, otite, sinusite, bronchite, cystite, etc., la mésothérapie permet de diminuer de façon notable la prise d'antibiotiques et l'absentéisme scolaire chez l'enfant notamment. La mésothérapie, médecine du sport Un grand nombre de sportifs de haut niveau sont traités par la mésothérapie. Ils sont ainsi rapidement rétablis et peuvent reprendre l'entraînement sans consommer de médicaments par voie générale et sans infiltration de cortisone. Les affections traumatiques articulaires (telles que les entorses de la cheville) ainsi que les tendinites du coude ou de l'épaule, et les élongations musculaires sont du ressort de la Mésothérapie. En raison du site d’injection locale, la mésothérapie permet d’écourter la phase douloureuse et inflammatoire ainsi que le délai de récupération et de reprise sportive. En outre, en raison des très faibles doses utilisées, de l’injection locale et de la très minime diffusion des principes actifs à l’extérieur de la zone à traiter, la mésothérapie jouie d’une excellente sécurité d’emploi. Par ailleurs, dans un contexte de recrudescence des contrôles antidopage, elle présente l’avantage de ne pas positiver ces mêmes contrôles. On comprend mieux pourquoi la mésothérapie jouie d’un tel engouement dans le milieu sportif de haut niveau et chez le grand public. Les indications de la mésothérapie Maladies ostéo-articulaires: Arthroses, lombalgies et lumbagos, rhumatismes. Pathologies du sport: Elongations, épicondylites, entorses, tendinites. Pathologies douloureuses: Migraines et céphalées, névralgies intercostales, règles douloureuses, sciatiques. Pathologies infectieuses: Abcès dentaire, angine à répétition, bronchite à répétition, infections urinaires, infections gynécologiques, pharyngites, rhumes à répétition, sinusites, zonas. Immunologie et allergologie: Prévention des infections récidivantes, asthme bronchique, rhume des foins. Médecine esthétique: Cellulite, chute des cheveux, cicatrices disgracieuses, adiposités localisées. Pathologies diverses: Colite spasmodique, crampes musculaires, jambes lourdes, presbytie, etc. D'autres indications pourront être discutées avec votre médecin. N'hésitez pas à l'interroger ! Dangers, intolérances, contre-indications Dangers : Nos petites aiguilles qui ne vont qu'au ras de la peau et les doses minimes injectées (rarement plus de 1 à 2 ml à la première séance, et souvent quelques gouttes ultérieurement) montrent combien nous respectons le primum non nocere premièrement ne pas nuire, la grande loi de la médecine. Le seul danger vient d'un diagnostic mal posé. Rappelons que tout acte de mésothérapie doit être précédé d'un examen complet, puis d'un diagnostic, lequel sera suivi d'une décision thérapeutique la mésothérapie, seule ou associée à un traitement classique, jouera son rôle. La plupart des infections cutanées après mésothérapie citées par des dermatologues sont dues à une faute technique : mauvaise désinfection cutanée, mélange trop agressif, séances trop fréquentes. Intolérances : Des mélanges agressifs et des traitements trop fréquents (jamais une fois par jour !) en sont souvent la cause. Contre-indications : Certains auteurs en voient partout, d'autres nulle part. La vérité semble une fois encore être un juste milieu (en grec, mesos ). Il est préférable, évidemment, de ne pas "bombarder" le thorax d'une femme qui a été opérée d'un néo du sein, mais ce genre de contre- indication est heureusement rare et, dans la plupart des cas, il s'agit de non-indication. Dans l'état actuel de nos connaissances, il est inutile de piquer un leucémique, un diabétique, un sidéen, un septicémique ou un cancéreux, pour ne citer que ceux-là. MÉSOTHÉRAPIE VIRTUELLE (Mésothérapie SANS AIGUILLE) L'éléctroporation est une alternative à la mésothérapie traditionnelle qui offre de multiples avantages : elle est non-invasive, efficace, totalement indolore. Cette technique consiste à appliquer des actifs sur la peau et à les faire pénétrer à l'aide de sondes émettant des radiofréquences pulsées. L'éléctroporation modifie la membrane des cellules grâce à des impulsions électriques courtes et controlées et la rend perméable à des molécules qui, sans celà, ne peuvent pas rentrer dans la cellule. Le principe est basé sur l'administration de ces produits dans la peau de manière «» sans aiguille.L'objectif étant d’obtenir les mêmes résultats qu’en mésothérapie dite traditionnelle, sans les inconvénients liés aux piqures et aux injections. Ces résultats sont immédiats et à long terme en toute sécurité.Le traitement est appelé également mésothérapie virtuelle et utilise le dispositif de radiofréquence équipé de sondes visage et corps. Il permet de traiter: Pour le Visage: Le relâchement cutané Les taches pigmentaires L'acné Les rides, rides d'expression et ridules Les poches sous les yeux et les cernes La texture de la peau Pour le Corps: Le relâchement cutané La cellulite La texture de la peau. Séances nécessaires Variable. On peut envisager 1 séance par semaine, 10 séances. Contre-indications Infections intestinales aiguës Diabète Problèmes du rythme cardiaque, régulateurs cardiaques Cancer Hypertension Grossesse Traitement des seins Modification dans la peau (comme éruptions ou ulcères) dans la zone qui va être traitée Pour obtenir plus d'information, envoyez-nous un E-mail et nous vous répondrons le plus vite possible.
· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·
Avis Légal